LES ENFANTS EN PARLENT

J’ai aimé parce qu’il n’y avait pas de bruit, on peut s’allonger, se détendre et il y a du silence. On a travaillé notre corps. D.

J’ai aimé parce que c’était calme, on faisait des exercices exceptionnels et c’était bien, j’ai vraiment adoré. J’étais heureuse, joyeuse, calme. S.

Ça m’a aidé dans mes exercices. J’ai plus confiance en moi et j’ai de meilleures notes.

 Au collège on dit que j’ai un autre comportement. Quand je sors de la séance de ME3C, je me sens différente  C. 13 ans

La ME3C m’a appris à mieux me concentrer sur mon corps pour pouvoir mieux gérer mes émotions : mon stress, la mauvaise humeur  ou l’anxiété. S. 16 ans

J’ai aimé les séances, ça me donnait plus de force et de la tranquillité. D.

Ça m’a fait du bien et ça m’a aidé à chasser ma mauvaise humeur. R.

Quand je fais la respiration abdominale, je fais le vide dans ma tête et ça me permet d’être plus concentré dans mon travail. K.

À la maison, ça me fait du bien et quand mon frère m’embête, je fais un exercice pour me détendre. S.

Certains exercices m’ont permis de réaliser que malgré ma dyspraxie, je pouvais agir en  travaillant la synchronisation de  mes mouvements. C.

C’est durant   de la pratique de la méthode que j’ai décidé de changer d’orientation, je me sentais mal dans la filière générale, et peu à peu j’y voyais plus clair, j’étais moins stressé et j’ai dit à ma mère que je voulais aller dans la filière professionnelle, voici 3 mois que j’y suis et je suis très heureuse d’avoir pris cette décision  A.

Grâce à la méthode j’ai réalisé que malgré tout le sport que je pratiquais, je respirais mal, du coup maintenant je suis beaucoup plus performant dans ma pratique de l’apnée et exercices de musculation, mon corps était raide, grâce à la méthode j’ai gagné en souplesse et je suis plus attentif à ma posture corporelle.  D.

Avant je n’arrêtais pas de pleurer. Maintenant, je suis moins triste et le sourire me vient plus facilement. Merci pour tout.  A.

Je sens que ça m’a fait du bien. Je me sens plus calme. Avant, je parlais, je n’étais pas concentré. Je sens que la concentration me fait du bien. Merci beaucoup. F.

Merci pour toutes les choses que vous m’avez apprises. Maintenant, je me sens concentré et heureux. Je travaille mieux sur mes cahiers et je suis plus calme. Q.

J’ai pu noter un progrès sur la gestion de mes émotions. Je suis de nature angoissée et les différents exercices m’ont appris à apaiser cette angoisse, notamment durant les examens ou représentations théâtrales. Ces séances m’ont permis d’accéder à une paix intérieure. J’ai pu intégrer quelques exercices dans ma routine personnelle tant ils me sont bénéfiques. Ces séances m’ont menée vers un apaisement de l’esprit que je n’aurais pas pu atteindre seule.

L (17 ans)

LES ENSEIGNANTS EN PARLENT

Juste après les séances de ME3C, les élèves sont calmes et attentifs. N. Enseignante collège

Le constat général que j’ai pu faire suite aux séances,  c’est que l’ambiance de classe était très bonne, dans l’entraide, respectueuse de chacun, calme même dans le travail de groupe. Pas de violence, d’échanges de mauvais mots, pas de mauvais esprit… une ambiance sereine.  A.L. Enseignante classe de C.P (séances ME3C une fois par semaine)

J’ai les 6e  le lundi après-midi en heure de vie de classe. Ceux qui participent aux séances de ME3C arrivent toujours avec le sourire …. Je vois que cela leur fait du bien, ils sont détendus et attentifs, participent activement à l’heure de vie de classeJ. S., professeure d’anglais et professeure principale des 6e .

A la fin du premier mois : les enfants agités sont plus posés et l’ambiance de la classe est plus sereine. L’acquisition du graphisme s’est faite beaucoup plus vite et en douceur par rapport aux autres années. L’apprentissage en général est plus facile grâce à la concentration des enfants. Gain de temps car l’enseignante n’est pas obligée de répéter les choses plusieurs fois. Enseignante C.P région parisienne

Après la 3e séance, le directeur disait : « Ils sont plus calmes, posés, au travail. Il n’y a plus de tenue de classe à faire et je peux travailler avec eux en confiance, sans faire la police. Ils se sont posés et mis au boulot. Je peux les laisser en autonomie 5 – 10 minutes sans problème».

La Méthode Educative 3C, à travers ces premières séances menées auprès d’élèves en grande difficulté, m’apparaît comme un outil exceptionnel. Les enfants ne s’y trompent pas ; touchés dans leur profondeur, ils s’en servent et en redemandent. A.  Enseignante spécialisée en R.A.S.E.D.

Pour ma part, j’ai constaté que les enfants étaient surtout plus calmes et plus attentifs pendant les explications des leçons.

De ce fait, leur participation est plus judicieuse et le travail écrit qui suit devient plus juste.

Je pense que certains enfants font des petits gestes de respiration ou de concentration lorsqu’ils en ressentent le besoin.  C. Enseignante CM1

LES PARENTS EN PARLENT

Mère de J. 8 ans   Je trouve mon fils plus calme. Avant j’avais droit tous les jours à un rapport sur son comportement ; maintenant, la maîtresse me demande ce que je lui donne. Il faut emmener la Méthode dans les écoles. 

Maman de B. Suite aux ateliers, B. est plus calme ou lors de crises de colère, il retrouve plus facilement son calme. Je le trouve plus sûr de lui dans son attitude avec les autres.

Papa  de V.

Chaque vendredi soir, V. nous raconte à table sa séance de ME3C. Il adore ça. C’est dommage qu’il n’y ait pas de séance au lycée car il aurait continué. Je vois que cela lui fait du bien, il me semble moins stressé. Je vais acheter le livre pour continuer les exercices avec lui

Maman de F  Mon fils a  suivi des séances de ME3C qui lui ont apporté du bien-être. Il est parti en voyage scolaire sans pleurs (ce qui n’est pas le cas habituellement). Les séances lui on apprit à prendre sur lui. Les fiches d’entraînement sont à sa portée et je le vois s’en servir. Merci pour lui. 

Maman d’I. (3 ans et demi) : I. faisait de grosses crises de colères, c’était une enfant agitée qui n’écoutait pas, aujourd’hui elle maîtrise mieux ses émotions. A l’école I. n’obéissait pas, il était difficile de la maîtriser, elle mordait et avait du mal à suivre les instructions. Aujourd’hui elle  a complètement changé, elle est adorable, bien plus sage et plus attentive. On continue!

Valérie maman d’un enfant précoce

Un grand merci pour cette méthode que nous avons connu et pratiqué en Martinique, seule prise en charge qui a aidé mon fils EIP (Elèves Intellectuellement Précoces) avec de graves problèmes comportementaux.
Pour ma part, c’est ce qui m’a empêché de laisser tomber et qui a permis à mon fils de reprendre une vie normale et d’être finalement dépisté « haut potentiel ». Cette méthode l’a beaucoup aidé pour ses colères et sa tristesse (dépression).

Si nous n’avions pas eu cette intervention, l’Education Nationale aurait continué à vouloir l’orienter vers un ITEP!! (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique) Le monde à l’envers. Donc merci +++

J’espère qu’un jour l’ensemble des écoles comprendront les bienfaits de cette méthode pour l’ensemble des élèves et que vous pourrez les faire partager directement au sein du cursus scolaire, au même titre que l’instruction civique ou les mathématiques.

DES PROFESSIONNELS DE L’ENFANCE
EN PARLENT

Avec la ME3C 3C les jeunes de l’IMPRO vivent pleinement dans le moment présent : pendant un instant, ils oublient les souffrances du passé, la peur du lendemain.

Ils ressentent à la fois, du bien-être dans leur corps, de la joie dans leur cœur et la détente mentale. Ils verbalisent ces sensations à la fin de chaque séance.

Au fil des séances, certains jeunes ont pris conscience qu’ils ont le pouvoir se faire du bien avec les exercices de respiration entre autres. Nous notons le développement de leur capacité à se concentrer et à se contrôler, une diminution de leur agressivité ou des états d’anxiété.  Nous observons une augmentation des moments de joie, des sourires.

Ils sont plus tolérants, plus réfléchis, plus disposés à comprendre et à aider l’autre.

 

Marie Aimée ADELAIDE  Éducatrice Spécialisée à l’IMPRO

 

L’utilisation de la Méthode Educative 3C avec des adolescents qui présentent des problématiques diverses : trisomie 21, déficience intellectuelle, mal-être, a montré que quelque soient leurs problématiques, la pratique des exercices de respiration, de concentration, de relaxation, leur permet  de se faire du bien, de pouvoir se contrôler en étant à l’écoute de leurs émotions et de leurs réactions.

Le bilan de fin d’année a été l’occasion pour les jeunes d’exprimer leur satisfaction et d’identifier leurs progrès. Ils ont manifesté le désir de poursuivre la pratique l’année suivante. Les parents ont été unanimes à constater les effets positifs de la ME3C. Certains ont d’ailleurs mentionné que leur regard avait changé sur leurs enfants et que l’ambiance familiale s’en trouvait apaisée.

 

Marie Michelle , Educatrice spécialisée

Dans un premier temps, les séances en groupe de la ME3C mises en place avec les enfants handicapés de l’IME, nous ont permis de mettre en évidence qu’une pratique psychocorporelle régulière avec des exercices adaptés aux enfants va leur permettre d’apprendre à mieux se connaitre, à être attentif à eux-mêmes et aux autres, et de favoriser une cohésion de groupe. Les séances sont une invitation au calme et à la paix. Cela a pour effet de diminuer le stress et d’éviter certains conflits. On ressent quand les enfants ont réellement vécu les exercices et leurs bienfaits. La ME3C prend sens pour eux. Ils sont paisibles, fiers d’eux et souriants, les yeux sont pétillants, le visage rayonnant.

Stéphanie FABRE. Psychomotricienne

Abonnez-vous à notre Newsletter